top of page
  • Facebook
  • Youtube
  • Instagram

Faites un don

Financement de défibrillateurs externes automatisés dans les écoles



01 mars 2023

RIVERVIEW (GNB) – Chaque école de la province sera désormais dotée d’un défibrillateur externe automatisé grâce à un partenariat entre le gouvernement provincial et la Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick. Des appareils seront installés dans les 49 écoles qui n’en comptaient toujours pas.


Un défibrillateur externe automatisé est un appareil portable facile à utiliser qui peut ranimer le cœur d’une victime d’un arrêt cardiaque.


« Les écoles publiques sont des lieux de rassemblement importants dans les collectivités de l’ensemble de la province, et ce, pour tous les groupes d’âge », a déclaré le ministre de la Santé, Bruce Fitch. « Cet investissement dans les défibrillateurs externes automatisés signifie que chaque collectivité qui compte une école a maintenant accès à cet équipement qui sauve des vies. »

Il en coûtera environ 175 000 $ pour installer les 49 appareils.


« En installant un défibrillateur externe automatisé dans toutes les écoles publiques, nous rendons celles-ci plus sûres non seulement pour les élèves et le personnel, mais aussi pour toutes les personnes qui s’y rendent pour des événements communautaires », a dit le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance, Bill Hogan. « Notre alliance avec la Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick nous a permis de franchir cette étape importante et nous en sommes fiers.


Un arrêt cardiaque, autrement dit lorsque le cœur cesse subitement de battre, peut arriver n’importe quand, à n’importe qui. Sans défibrillateur externe automatisé ni réanimation cardiorespiratoire lors d’un tel événement, le taux de survie diminue de façon considérable. Le recours à un défibrillateur avec la réanimation cardiorespiratoire dès les premières minutes peut permettre de doubler les chances de survie.


« Nous avons pu constater à de nombreuses reprises ce qu’un défibrillateur externe automatisé peut donner comme résultat lorsqu’il est utilisé rapidement », a affirmé le Dr Michel D’Astous, cardiologue au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont et membre du conseil d’administration de la Fondation des maladies du cœur. « C’est une question de vie ou de mort et, aujourd’hui, nous pouvons nous réjouir du fait que toutes les écoles de notre province viennent combler un vide qui existait dans la prestation de services médicaux d’urgence. »

Les experts recommandent que ces appareils soient disponibles dans les endroits où plusieurs personnes peuvent se rassembler ou dans les endroits qui sont moins rapidement desservis par les services médicaux d’urgence.


« Grâce à la générosité de nos nombreux donateurs, notre fondation a installé 471 défibrillateurs externes automatisés dans les collectivités de la province. Nous sommes fiers de dire que certains de ces appareils ont déjà servi à des personnes héroïques qui ont réussi à sauver la vie de plusieurs Néo-Brunswickois », a déclaré le directeur général de la fondation, Kurtis Sisk. « Ce financement nous permettra de rendre les défibrillateurs externes automatisés plus accessibles, tout en sensibilisant les gens au rôle décisif que peut jouer cet outil pour sauver des vies. À la Fondation des maladies du cœur, nous sommes fiers de dire qu’à ce jour, nous avons installé avec l’aide du gouvernement provincial 520 défibrillateurs externes automatisés, dont un dans chaque école du Nouveau-Brunswick.


Les défibrillateurs externes automatisés sont des appareils efficaces et sûrs, spécialement conçus pour être faciles à utiliser par la population générale. Le but de la fondation est de rendre ces appareils accessibles dans le plus grand nombre d’espaces publics possible, car un arrêt cardiaque est une situation où chaque seconde compte, a indiqué M. Sisk.


On estime que plus de 700 personnes subissent un arrêt cardiaque tous les ans dans la province.

22 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page